lundi 8 mai 2017

Les niveaux logiques représentent un outil puissant de développement personnel!

Le modèle des niveaux logiques provient de la programmation neurolinguistique. Il a été mis au point par Robert Dilts à partir des travaux de Grégory Bateson. Les niveaux logiques représentent un outil puissant de développement personnel, permettant de mieux comprendre comment je fonctionne et quelles sont mes motivations profondes. Je peux, à partir de cet exercice, diriger mon évolution en agissant en cohérence avec ce que je suis.

Les niveaux logiques représentent un outil puissant de développement personnel!

Un problème relationnel? Marre de mon travail! Mon enfant pique des crises!? Cet outil est toujours éclairant!
Il y a 6 niveaux à développer dans un sens (de 1 à 6) et puis dans l'autre (de 6 à 1) à partir de la dernière réponse obtenue.
Le point de départ est une situation concrète qui pose problème.
  • Environnement (1)

Il s'agit du contexte dans lequel j'agis  avec ses contraintes et ses opportunités.

Il faut répondre aux questions : où ? Quand ? Qu'est-ce que je perçois dans mon environnement?
  •  Comportements (2)

Il s'agit de ce que je fais dans ce contexte. Les actions et les réactions spécifiques.

Il faut répondre à la question :  qu'est-ce que je fais?
  •  Capacités  et stratégies (3)

Il s'agit de mes capacités, de mes compétences et des stratégies spécifiques  employées.

Il faut répondre aux questions  : qu'est-ce que je sais? Comment je fais?
  •  Croyances et valeurs (4)

Il s'agit de mes valeurs, des critères de généralisation, des permissions que je me donne, et de mes motivations.

Les questions à se poser : qu'est-ce que je crois?  Pour satisfaire quoi?
  •  Identité (5)

Quelle sorte de personnes suis-je?

La question à se poser : qui suis-je quand… ? Ce que je fais fait-il sens avec qui je suis ?
  • Transpersonnel/Appartenance (6)

Il s'agit de ma relation au plus vaste que moi.

La question à se poser : À qui  ou à quoi de plus vaste que moi suis-je relié?
Exemple: Les riches
 J'ai ensuite la possibilité de recommencer l'exercice complet à partir d'une situation idéale.
Cette technique fonctionne pour les adultes et pour les enfants.
Et un enfant est capable de crises qui semblent ingérables (E-secours à 35 euros) mais heureusement cette technique et d'autres existent! Etre un guide efficace devient alors facile!

Bien à vous !

Si 👍, à partager. Merci !

lundi 1 mai 2017

Technique pour explorer des espaces problèmes et solutions

Technique pour explorer des espaces problèmes et solutions via les étapes suivantes:
Symptôme – Cause – Objectif – Ressource - Effet
D'après un modèle de Robert Dilts

Technique pour explorer des espaces problèmes et solutions avec le S.C.O.R.E

Au départ de l'exercice, une situation concrète qui pose problème est demandée pour une exploration pas à pas. Dès le premier tour du problème en cinq demandes terminé, vous passerez à l'espace solution qui fera évoluer selon le même procédé.
  •  L'espace problème de la technique pour explorer pas à pas

Il s'agit de l'espace qui contient les choix et les ressources qui créent les difficultés. Choisir maintenant une situation concrète qui pose problème pour démarrer la méthode.
La personne se place en méta-position, c'est-à-dire la position de l'observateur.
  1.  Quel est le symptôme dans ce problème ?
  2.  Quelle est la cause du symptôme dans ce problème ?
  3.  Quel est l'objectif de ce problème ?
  4.  Quelle ressource est utile pour générer la cause?
  5.  Quel est l'effet à long terme de ce problème ?

  • L'espace solution de la technique pour explorer pas à pas
Il s'agit de l'espace qui contient les choix et les ressources qui vont nous permettre de surmonter, de changer ou d'éviter le problème.
Au départ de l'exercice une situation concrète qui propose une solution.
La personne se place en méta-position.
  1.  Quel serait le symptôme dans l'espace solution ?
  2.  Imaginez la cause du symptôme dans l'espace solution.
  3.  Quel est l'objectif de cette solution ?
  4.  Imaginez les ressources  pour aborder la cause et atteindre l'objectif de la solution.
  5.  Quel serait l'effet à plus long terme de la réalisation de cet objectif ?
Bien à vous !
Si 👍, à partager. Merci !

mardi 25 avril 2017

Changer les réactions habituelles grâce au phénomène idéomoteur

Changer les réactions habituelles grâce au phénomène idéomoteur, qui est un processus automatique et donc qui échappe à notre conscience, est accessible.

"Qui a la volonté, a le pouvoir de la réalisation dans son futur !" - Nathalie vanhollebeke
En connaissance de causes, nous pouvons examiner nos tendances habituelles et choisir ou non de les modifier pour obtenir un nouveau résultat qui sera éventuellement plus confortable.

Changer les réactions habituelles grâce au phénomène idéomoteur que voici:

  1. Les paroles induisent des pensées
  2. Les pensées induisent des images
  3. Les images induisent des émotions
  4. Les émotions induisent des réactions

Voici une technique qui va aider à changer les réactions habituelles grâce au phénomène idéomoteur : "Le dragon de vie"

Les paroles et les actes ont des conséquences dont il est bon de prendre la mesure
Trois mentors inspirants sont à sélectionner. Nous les utiliserons bientôt.
Au centre d'un cercle, un dragon. Et placées sur le contour, plusieurs positions:
  • L'innocent ("je ne sais pas") qui ignore le problème
  • L'orphelin ("je suis accablé et seul")
  • Le martyr ("je suis persécuté")
  • Le vagabond ("j'évite ..".)
  • Le guerrier ("je combats")
  • Le sorcier ("j'accepte le dragon")
  • La position méta ("j'observe")
Face au dragon, j'entre dans chaque rôle tour à tour et j'exprime l'émotion qui survient.
je me place,entre chaque prise de rôle en position méta (observateur) afin de vérifier chaque fois si un problème particulier se pose.
Lorsque le tour complet a été exploré, revenir au(x) rôle(s) qui propose(nt) un mal être pour une nouvelle exploration et une nouvelle observation en position méta.
Terminer cet exercice au centre afin d'entrer dans la peau du dragon.
Se placer enfin en méta position pour identifier les rôles les plus confortables. Explorer en quoi ces choix seraient les meilleurs.

Utilisation des mentors pour changer les réactions habituelles grâce au phénomène idéomoteur

Changer la configuration spatiale et positionner, face à la position méta, les trois mentors.
Établir une description du premier mentor. Ensuite, se diriger vers sa place et entrer dans sa "peau" pour vous regarder face au dragon. Reprendre la position méta et accueillir un don d'une énergie utile à la remédiation. L'accueillir avec ses deux mains et le ramener vers soi, ceci pour activer la mémoire kinesthésique de l'exercice. Une ressource vient d’être offerte par ce premier mentor. Un remerciement est formulé pour la mémoire auditive.
Répéter la procédure avec les deux autres mentors.
Se tourner à présent vers l'avenir avec ces nouvelles ressources utiles au changement.
Parcourir les niveaux logiques avec ces nouvelles ressources.
Bien à vous!
Si 👍, à partager. Merci !

mercredi 19 avril 2017

Les méta-programmes aident à choisir les orientations personnelles et professionnelles

Les méta-programmes pour mieux choisir les occupations personnelles et professionnelles des enfants et des adultes. Mieux vaut identifier les intelligences multiples également. I love startups, 8 sites de formation à distance gratuits pour les personnes intéressées.

Les méta-programmes pour mieux choisir les occupations personnelles et professionnelles ciblées sur base des aptitudes spécifiques, un choix judicieux. Subir, choisir ou décider de l'activité ? Le résultat fait la différence!

S'épanouir dans ses activités, quoi de mieux? Mais parfois ce qui convient vraiment n'est pas si facile à trouver parce qu'on manque d'information au sujet de notre propre identité. Et c'est précisément le but de l'étude de nos méta-programmes.

Les méta-programmes interviennent dans nos perceptions, nos évaluations et nos prises de décisions.

Les méta-programmes en relation avec la perception:

  • Je perçois la réalité avec mes sens mais lequel de préférence? Visuel? Auditif? Kinesthésique? (informations complémentaires via " Le regard, source d'informations ")
  • Je perçois en me référant à moi-même (mon esprit critique qui ne valide pas toujours l'affirmation d'un spécialiste) ou en me référant aux autres (aux experts ou aux simples opinions)? Le premier a une tendance à l'indépendance.
  • Je perçois dans l'instant (à partir du moment présent) ou à travers le temps (se référant au passé ou au potentiel futur)? Le premier peut développer des possibilités à l'envi.
  • Que perçois-je en premier? Les lieux? Les activités? Les informations? Les personnes? Les objets?
  • Je perçois de façon globale (comme en résumé) ou de façon spécifique (dans les détails)?

Les méta-programmes en relation avec l'évaluation (comment se fait l'interprétation de la réalité?) :

  • J'accède à l'information avec lequel de mes sens de préférence? Visuel? Auditif? Kinesthésique?
  • J'évalue en fonction du passé, du présent ou du futur?
  • Je perçois en premier ce qui est positif ou ce qui ne fonctionne pas? Le second sera plus critique que le premier.
  • J'entre systématiquement en accord ou en désaccord avec ce qui est proposé? Le second peut plus facilement être en recherche de solutions.
  • Je me sens associé ou dissocié de prime abord? Le second est davantage capable de prise de recul dans ses observations et est également moins pris d’assaut au niveau émotionnel.

Les méta-programmes liés aux prises de décisions, c'est-à-dire quand l'action prend place:

  • Mon esprit critique est mon point de départ ou mon système de référence est mon point de départ (experts, patron, amis, ...) ? Le premier exécutera à partir de la valeur de l'authenticité.
  • Je préfère me concentrer sur la tâche ou la relation en premier lieu?
  • J'agis en fonction de la nécessité? Ou de ma capacité? Ou de la possibilité?
  • Je préfère agir pour moi? Ou pour l'autre? Pour la collectivité? Le système?
  • Je préfère aller vers ... ou m'éloigner de ... ? Le premier est plus favorable aux connexions. Le second développe de la particularité.
  • Mon attitude est le plus souvent proactive? Réactive? Réceptive? Passive?
  • Je préfère me référer aux procédures (modes d'emploi ou mimétisme) ou aux options (ma créativité) ?
Chaque réponse permet de choisir en conscience son activité. Pour point de départ, réfléchir sérieusement à ses centres d'intérêt, déjà explorés ou pas encore. Tant qu'il y a de la gaieté et du plaisir dans l'action, le tour est joué!
Le choix des possibles est tellement large alors une liste des métiers peut aider à la recherche des activités qui correspondent au mieux aux méta-programmes dont la personne dispose. Pensez aux E-formations gratuites!
“Nous devenons ce que nous faisons continuellement. L’excellence n’est pas un exploit, c’est une habitude !”
DR. RIC CHARLESWORTH
“Si tu changes tes habitudes, tu changes qui tu es”
Marshall Sylver
Bien à vous !
Si 👍, à partager. Merci !

mercredi 8 février 2017

Comment cesser de subir le stress? Une méthode d'auto-hypnose!

Ce stress de l'examen, ce stress de prendre la parole en public, ce stress de la nouvelle rencontre ...
Le stress est envahissant et désagréable, alors voici une expérience qui mêle programmation neurolinguistique et hypnose afin d'y trouver une issue:
L'inconscient et le conscient travaillent ensemble pour mettre l'issue en lumière!
Cette méthode utilise surtout un développement sous hypnose. Le début sollicite une recherche consciente et ensuite laisser faire, surtout ne pas chercher à contrôler!

La méthode peut commencer :

S'installer à l'abri de toute interruption et confortablement.
Se souvenir d'une situation désagréable qui génère du stress.
Identifier le problème et examiner s' il est du domaine des faits, des opinions ou des ressentis.
Identifier les besoins pour résoudre le problème et veiller au réalisme de la mise en pratique.
Établir un objectif précis et utile pour le présent et le futur.
Vérifier si l'objectif est utile ou inutile. Chercher jusqu'à trouver un objectif utile.
Visualiser une situation dans laquelle cet objectif utile est atteint. Qu'est-ce que je vois? Qu'est-ce que j'entends? Qu'est-ce que je ressens? Est-ce ce dont j'ai besoin ?
Et maintenant je fixe un point dans mon esprit et je fais comme si j'étais  en état d'hypnose.
Je demande à mon corps de me signaler un "oui" avec une main.
Je demande à mon corps de me signaler un "non" avec l'autre main.
Demander à l'inconscient d'isoler les apprentissages, les savoir-faire, les ressources et toutes les leçons utiles à tirer de ce comportement, puis les stocker dans un endroit où ils seront accessibles à volonté.
Demander à la main le signal oui.
Demander à l'inconscient de transférer le contrôle des signaux "oui/ non" à la partie de soi qui est responsable du comportement qu'il est souhaitable de changer.
Demander à cette partie de soi si elle accepte de remonter à la conscience les fonctions positives de ce comportement.
Être attentif à la main qui réagit.
Si oui, rester à l'écoute des pensées, des sensations et au dialogue intérieur.
Sinon, passer à l'étape suivante.
Demander à cette partie d'utiliser toutes les ressources de créativité pour générer environ 10 solutions, sans obligation de changer quoi que ce soit.
Attendre le signal "oui".
Demander à cette partie d'évaluer chaque choix sur des critères de :
- respect de l'intention positive,
- efficacité à préserver l'intention positive,
- facilité et rapidité de mise en œuvre.
Demander le signal "oui" lorsque 3 solutions sont à disposition.
Demander à la partie de choisir une solution à mettre à l'essai durant une période à déterminer par le conscient.
Reprendre possession de son conscient en observant autour de soi.
Se répéter son prénom et son adresse.

Ou:


Bien à vous!

Si 👍, G+1 et/ou à partager. Merci !

lundi 6 février 2017

Comment gérer la colère?

Commencer par découvrir les dangers de la colère, ensuite trouver une solution à la colère.
Veiller à ne pas subir cette émotion puissante et violente, se libérer de toute colère enfouie et de tous désirs de vengeance. Cet ensemble devient dévastateur et destructeur de vies et de familles en lui laissant libre cours
Je déteste la colère! Toutes les raisons se retrouvent ici:

La colère, un danger pour moi et les autres!

Une solution pour se calmer? Oui! Très simple et applicable partout, la voici:

Juste se concentrer sur sa respiration (par chance, elle est là en permanence ;-)) et le calme commence à revenir instantanément.
Toutes les positions sont bonnes mais certaines sont plus efficaces que d'autres.
La première est debout et bien droit comme un i. Pourquoi cela? Parce que la position du corps induit un état d'esprit!
Les autres sont des positions prises pour les exercices de méditation et de pleine conscience.
Dans ces positions, la circulation de l'énergie est optimale!
En bonus, pendant l'observation de la respiration, peut être ajoutée la sonorité énergétique "OM" à l'inspiration, "A" pendant une brève pause avant "HUNG" pendant l'expiration.
Ceci peut se dérouler dans le mental seulement, pas besoin de verbaliser.
Et encore mieux, pour nettoyer les énergies négatives du corps qui créent les maladies, un exercice de visualisation facile peut être effectué en même temps.
Une lumière vive et chaleureuse entre à l'inspire. De la fumée noire sort par la bouche et se dégage de tout le corps à l'expire.
Et voila le calme retrouvé!

Bien à vous!

Si 👍, G+1 et/ou à partager. Merci !

jeudi 2 février 2017

Vendre ou soigner sous hypnose ?

Qu'est-ce qu l'hypnose? (Article de Cerveau&psycho.fr, été 2013)
Quelles sont les étapes de la mise sous hypnose ?

Résultat de recherche d'images pour "hypnose conversationnelle"
La simple mise en transe hypnotique est source de miracles insoupçonnés!










Information complète sur l'hypnose via le site Hypnose-Clinique.ca

Une mise sous hypnose peut s'approfondir en six étapes mais ne peut jamais mener à faire des choses non admises par le conscient ou qui vont à l'encontre des  valeurs du sujet.

  1.  L'étape hypnoïdale est si légère que le sujet ne se sent pas hypnotisé. Il se sent éveillé.  La mise sous hypnose peut engendrer un contrôler des muscles de manière simple et une catalepsie des paupières est possible. À ce stade on peut déjà accomplir beaucoup de choses comme supprimer une phobie, arrêter de fumer, se libérer d'insomniesgérer son poids ...
  2.  Le sujet est plus détendu et peut aller vers un sommeil léger. Le raisonnement critique diminue. Des groupes de muscles plus importants peuvent entrer un catalepsie ou en lévitation. 
  3.  Le système musculaire est presque complètement sous contrôle. Il s'agit d'une analgésie partielle.  Des hypnotiseurs de scène font évoluer leur sujet jusqu'à ce stade. 
  4.  Les amnésies peuvent commencer . Des phénomènes plus importants se produisent. Le sujet peut être guidé vers l'oubli des chiffres, de son nom, de son adresse…  On peut aussi pratiquer " le gant analgésique ", ce qui signifie que le sujet ne ressent pas la douleur, mais sent le toucher ou l'air. À ce niveau se réalisent le travail dentaire et la chirurgie mineure sans douleur.
  5.  L'anesthésie totale est possible. Et c'est le début du somnambulisme. Le sujet ne perçoit  ni la douleur, ni le toucher. D'autre part, des hallucinations dites positives, guidées, deviennnent possibles, comme voir ou entendre des choses qui n'existent pas.
  6.  Étape du somnambulisme profond.  Des hallucinations guidées, dites négatives, peuvent mener le sujet à ne plus voir, ni entendre ce qui existe réellement.
Ces différentes étapes sont destinées aux soins. 
Mais les techniques multiples de mise sous hypnose sont aussi employées pour les spectacles et pour la vente de produits et services.
La subtilité des méthodes échappe au conscient des publics cibles et des professionnels s'emploient à développer des méthodes efficaces pour générer un maximum de ventes.  

Bien à vous!

Si 👍, G+1 et/ou à partager. Merci !